[French] Dans les familles chrétiennes fondamentalistes, la bible est la source presque entière des histoires que l’on raconte aux enfants. Elles sont traduites en pijin par les parents et répétées par les enfants. Certains enfants associent ces histoires à des Kastom stori, mais la plupart d’entre eux les identifient clairement comme des baebol stori. Voici l’histoire de Sarah et d’Abraham, racontée par un jeune homme de 15 ans. On remarquera que si le thème est étranger l’histoire n’en garde pas moins la construction, la prosodie et le rythme des histoires traditionnelles.

Abraham et Sarah

  1. Abraham hem maritem wanfala wuman, nem blo hem Sera. Tufala stap, gogo tufala olo nao. Tufala no garem eni pikinin.

Abraham était marié à une femme du nom de Sarah. Ils étaient mariés depuis longtemps et étaient vieux. Ils n’avaient pas d’enfants.

  1. Wantaem nao tufala stastap gogo, tufala lukim trifala man kam. Trifala man ia, trifala enjel nao kam ia.

Un jour, alors qu’ils sont chez eux, ils voient arriver trois hommes. Ces trois hommes sont des anges qui leur rendent visite.

  1. Trifala kam nao, den Abraham hem wasim leg blo trifala man, den hem talem fo trifala go insaet haos. Den hem talem fo waef blong hem Sera fo wakem kaekae fo trifala.

Les trois hommes arrivent et Abraham leur lave les pieds. Puis il les invite à entrer chez lui. Il dit ensuite à sa femme prénommée Sarah de préparer à manger pour les trois hommes.

  1. Den taem trifala kaekae finis, trifala se : ‘Mifala ia, mifala trifala, mifala kam fo talem gudnius blong iutufala ia. God hem sendem mifala fo talem iutufala waef blong iu, bae waef blong iu Sera bae hem garem wanfala pikinin boe. Nem blong hem Isak.

Puis quand ils eurent fini de manger, les trois hommes dirent. ‘Nous sommes venus tous les trois pour vous apporter une bonne nouvelle. Dieu nous envoie pour vous dire que ta femme, Sarah, aura un petit garçon. Il s’appellera Isaac’.

  1. Den waef blong hem Sera hem laf from hem save hem olo fogud. Had fo hem garem pikinin nao So hem laf nao. Den olketa trifala enjel ia se lo Abraham : ‘Hao nao waef blong iu save laef olsem’?

Sarah se mit à rire, car elle sait qu’elle est très vieille. Elle ne peut plus avoir d’enfants maintenant. Elle rit. Les trois anges dirent à Abraham : ‘Pourquoi ta femme rit-elle ainsi’ ?

  1. Den wuman blong hem se : ‘Nomoa, mi nating laf, mi sapraes tumas nao from hao nao mi olo fogud bae mi garem pikinin’?

Sa femme répondit :’Ce n’est rien, je ne ris pas, je suis très surprise, car comment aurai-je un enfant maintenant que je suis si vieille’ ?

  1. So den trifala enjel ia se : ‘O, hem oraet nomoa’. So wuman ia sastap, gogo hem garem bebi naia. Den pikinin ia, olketa kolem hem Isak.

Les trois anges dirent : ‘Oh, cela ira’. Quelque temps plus tard, la femme eut un bébé. Ce bébé, ils l’appelèrent Isaac.

  1. Gogo, Isak stat fo gro big nao. Wantaem nao God hem laek traem dadi blong boe ia long saed long bilif blon hem. Hem se : ‘Iu Abraham, pikinin boe blong iu Isak, iu nao bae iu kilim dae. Iu bae sakrifaesim hem’. Abraham seke nao, hem barava sore nao, bat nomata.

Le temps passe et Isaac est maintenant grand. Un jour, Dieu décida de vérifier la foi de son père. Il dit : ‘Toi, Abraham, tu devras tuer ton fils Isaac. Tu devras le sacrifier’. Abraham fut bouleversé et très triste, mais accepta.

  1. Moning kam, Abraham tekem Isak go antop long hil. Den hem mekem hem le daon lo doan. Abraham redi for sakrifaesim hem nao.

Le lendemain matin, Abraham emmena Isaac en haut de la colline. Il le fit s’allonger. Abraham se prépara à le sacrifier.

  1. Batawea, enjel kamdaon noa, holem han blong Abraham, den hem se : ‘Iu wanfala truwan stret’. Bilif blo iu strong. Nogud iu kilim pikinin blong iu. Iu go holem sipsip long dea ia.

Soudainement, un ange descendit, retint la main d’Abraham et lui dit : ‘Tu es un vrai croyant. Ta foi est forte. Tu n’as pas besoin de tuer ton enfant. Va prendre ce mouton là-bas’.

  1. Abraham hem luk go nao. Wanfala sipsipi ia, nek blong hem hem hangge long olketa busis. Hem go holem. Den tufala san blo hem, tufala sakrifaesim disfala sipsip ia. Finis nao.

Abraham regarde et voit qu’un mouton a le cou coincé dans un buisson. Il va le chercher. Puis avec son fils ils le sacrifient. Fin.